Skip to content

Blessures

J’y croyais vraiment moi. Je croyais vraiment que ça allait être un grand et beau moment, même si bien sûr il y aurait des râleurs. Loin d’être la seule, c’est une des raisons qui m’ont fait choisir Hollande. Il s’agissait quelque part de s’excuser humblement pour toutes les saloperies dramatiques que les homos ont pu subir ces derniers siècles, de réparer quelque chose, de dire « désolée que ça vienne seulement maintenant, on a été con mais c’est du passé ». Enfin une loi qui allait prôner l’égalité plutôt que de diviser. Hé ben mon cochon…

 

Femme, handicapée, pas très riche, je ne suis pas forcément du côté « dominant » de la société. Mais j’ai la facilité d’être née blanche et hétéro, et j’en ai conscience. Je ne crois pas avoir fait preuve un jour d’homophobie, tout au plus des maladresses probablement, mais avec l’effort de faire au mieux. Je porte pourtant ma part du fardeau d’hétéro-normativité. J’aurais sûrement pu faire beaucoup mieux que « ne pas être homophobe », ouvrir un peu plus ma gueule, protester, dénoncer. Je peux rien pour la plupart des connards qui ont défilé dimanche, mais quand même, depuis ma situation confortable, je ne peux que me sentir concernée.

 

Depuis quelques semaines, je lis et entends des horreurs et je me décompose, je tremble de partout, et je chiale, oh oui je chiale beaucoup. Je ne découvre pas l’homophobie, je savais bien qu’elle existait, mais dans ma petite bulle je n’y étais pas directement confrontée. Voir cette parole nauséabonde se libérer, totalement décomplexée, c’est tout autre chose.

Je tremble en me disant « pourvu que mes potes LGBT ne tombent pas là dessus ». Bien sur qu’ils voient tout ça, bien sûr qu’ils y perdent un paquet de plumes. Chaque jour, je les vois encaisser, plus ou moins bien. Plutôt mal en fait. Ca se fissure de partout, même les plus solides, les plus assumés, affirmés, détachés… Ca rit jaune, ça ne rit même plus du tout, ça saigne sévère. Des blessures indélébiles. Je constate ça concrètement, au jour le jour, et je rechiale un bon coup.

 

Je ne sais pas quoi faire. Je crois que je voudrais sauver le monde, et que tout le monde s’aime, mais il paraît que c’est pas possible. Et j’ai beaucoup de mal à renoncer à ça. Je perds foi en plein de choses (pas Dieu hein, ça c’est fait depuis longtemps, mais l’avenir, l’humain, la discussion, l’idée même de faire des gosses dans ce monde de merde) Je tourne en rond sans savoir que faire. Un deuxième clip serait dérisoire. Je vais à toutes les manifs possibles, je racole un max, je fais tourner les liens importants jusqu’à écoeurement. Ca fait une semaine que je rumine cet article sans trouver les mots nécessaires. Tout ça aussi est dérisoire.

 

Je voulais juste vous dire combien je suis désolée.

 

 

Published inVrac

17 Comments

  1. sebastien sebastien

    Bravo ! J’adhère a tes propos Céline

  2. Et moi je voudrais juste te faire un bisou. Parce que ça fera pas avancer le schmilblick, mais peut-être que ça te fera un petit peu sourire à travers tes larmes.

  3. Bonjour Céline,
    Est-ce que ça t’es venu à l’idée une seconde que l’on peut être contre ce « mariage homosexuel » et n’être ni homophobe ni même croyant ?
    Amitiés

    • Zig Zig

      Version similaire à base de la même hypocrisie : « est-ce que ça t’est venu/e un dixième de seconde à l’esprit qu’on puisse être contre le mariage hétéronormé et n’être ni con ni oser avouer être hétérophobe ? »

      z

      • Le mariage hétéronormé, c’est un pléonasme. Le mariage homosexuel, un oxymore. Du coup, je ne comprends rien à cette question qui n’a aucun sens ; sinon que vous voulez voir en moi un homophobe ce qui serait blessant si j’avais quoi que ce soit à faire de ce que vous pensez.

    • Bien plus qu’une seconde. Ca fait 2 mois que je cherche désespérément les arguments « contre » le mariage, qui ne seraient pas discriminants. Ben je les ai pas trouvés. Ca ne veut pas dire que tous les opposants sont du genre à « casser du PD », mais cette discrimination s’appelle tout de même de l’homophobie, c’est pas une insulte c’est juste le mot qui correspond.

      • Si si, « homophobe », c’est une insulte puante. J’affirme ! Des pires qui soient, à mon sens.
        Du drôle au militant socialiste (pas PS ! j’ai dit « socialiste »), j’ai fait plusieurs posts depuis juillet sur mon blog contre cette mesure bobocrate.

      • Pour avoir survolé tes écrits, je maintiens mon diagnostic. Mais si tu relis un peu mon article, j’ai récemment perdu foi en la discussion (avec les plus virulents du moins), alors je ne veux pas débattre avec toi. Si d’autres veulent s’y coller, libre à eux, moi j’économise mon énergie.

  4. fran fran

    Lis le dernier article de Marianne, (n° 822), ça te fera grandir un peu.
    Et puis essaye de comprendre que beaucoup d’homos sont contre, qu’ils en prennent plein la figure pour ça de la part de ceux qui sont pour, et qu’incorporer les codes de la norme ne veut pas dire en faire partie.
    non, vraiment essaye de raisonner au lieu de pleurnicher et de te faire manipuler par la sensiblerie.

    • Oui c’est vrai ça, les homos contre le mariage existent. Ils sont deux, se saoulent de médias, et je m’inquiète BEAUCOUP pour leur santé mentale, leur détresse est évidente. Quelqu’un a pensé à leur dire que cette loi ne concernait que ceux qui souhaitaient se marier, et qu’on ne changerait en rien leur mode de vie s’ils ne le souhaitent pas ? Ca me semble urgent de les rassurer…

      • fran fran

        ah bon!
        ils ont un problème de santé mentale parce qu’ils pensent autrement …finalement tu ne vaux pas mieux que ceux qui déclaraient que l’homosexualité est une maladie mentale.Honte à toi, vraiment.

      • Clémentine Clémentine

        Cette loi ne concerne que les gens qui VEULENT se marier et qu’on empêche. Elle n’a aucun rapport avec les hétéros ou les homos qui ne veulent pas se marier. Cela ne va en rien changer la vie de ces derniers alors pourquoi, je le demande, pourquoi on les empêcherait? Cette loi apporte une nouvelle liberté, bien mérité, à des personnes sans en occulter à d’autres alors OU est le problème?
        Je ne comprends pas.

      • Stéphane Stéphane

        Salut,
        Je viens de découvrir ce blog (un gros point commun avec l’auteur), et je suis tombé sur ce commentaire de Fran.
        Oha, un argumentaire aussi nauséabond que ceux entendu lors de ces tristes manifestations « manif pour tous contre les autre ».
        Effectivement, cette loi ne concerne que ceux qui veulent se marier, et mariage / homo est un oxymore suivant la définition que l’on donne au premier. Etant dans un état laique, de droit, qui repose sur des codes et des loi, autour d’une constitution, je prendrais en considération la définition civile. Le terme oxymore est dans ce cas erroné.

        Et finir par cette inquisition : « honte à toi »… mortel de paternalisme. Et pas dans le bon sens du terme.

        Amitié à Céline, j’adore ton blog.

  5. xavier xavier

    merci pour ce message, merci aussi et surtout pour tes réponses! je suis tes blogs depuis quelques années et le moment est venu de te dire tout le bien que je pense de toi!! et une belle année à venir!

  6. un très joli message de soutiens, ça fait du bien par les temps qui courent :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *