Skip to content

2013 année balèze

 

Et voilà, hop hop hop, une de plus !

 

Je suis contente de 2012. C’est loin d’être ma meilleure année, mais elle avait commencé à plat ventre, et finit dans la légèreté. 2012 aura été une année blanche, entre parenthèses, nécessaire. Lente et difficile reconstruction, grain de sable après grain de sable, ponctuée de rayons de soleil. Quand j’annonce que je vais enfin mieux, je réalise que bien peu de gens ont saisi combien ça n’allait pas. Peu importe, je crois bien que c’est du passé.

Cette année j’ai digéré l’absence de la Fille Aux Craies. Il m’aura fallu un an et un mois, pour repenser à elle avec émotion ET sourire. Je crois que j’ai aussi mis au placard une bonne vieille dépression sournoise de quelques années. Je crois.

Alors à ceux qui vont mal, j’ai envie de vous prendre dans mes bras, et de vous dire que ouais putain, c’est dur, mais qu’on va vous tenir la main (la stratégie du coup de pied au cul me hérisse), et trouver plein de moyens d’aller mieux, ils existent, ça prend juste du temps…

 

2013, je suis prête, je t’aime déjà.

Je ne liste pas de résolutions, mais mes envies. Putain j’ai des envies.

Je n’ai pas d’attentes, j’ai des projets. Moi des projets, ce mot qui me foutait des suées froides depuis plusieurs années maintenant…

 

Je vous souhaite la même chose qu’à moi : Continuer à avancer. Et se marrer, beaucoup.

 

Published inVrac

9 Comments

  1. Merci Céline pour tes souhaits partagés.

    Je suis contente de lire que tu vas mieux. C’est difficile d’aller mieux, je crois, car je trouve parfois compliqué de faire le deuil du désespoir. J’essaie d’expliquer ça parfois autour de moi (à mes enfants, à mes co-religionnaires,…) : le seul péché (à mon avis) c’est le désespoir. C’est le seul interdit qui soit, et s’en priver demande un énorme travail sur soi, une violence souvent. Difficile de trouver l’équilibre entre l’expression (nécessaire) des sentiments que l’on éprouve, et la non-désespérance. Je ne suis pas sûre d’être très claire. Bref. 😉

    Bienvenue dans le monde de ceux qui vont mieux (pas forcément bien, pas forcément pour toujours… et je parle de moi dans les deux cas, mais qui vont “mieux”).

    Belles envies et doux projets. Je t’embrasse.

    • Oui “aller mieux, pas forcément bien, pas forcément pour toujours”, c’est quelque chose que je garderai toujours quelque part dans ma tête, et que je savoure pourtant 🙂

      Je pense comprendre ce que tu veux dire sur le désespoir. Mais si c’est valable parfois, je crois que pour moi c’était plutôt la situation inverse, il a fallu du temps, du travail, de la violence pour accepter le déséspoir. C’est justement l’interdit du déséspoir qui pèse tellement. Je crois qu’il faut au contraire se l’autoriser, le regarder en face, pour pouvoir enfin s’en sortir avec délice…

      En tous cas je te souhaite d’aller toujours mieux, ainsi qu’aux mômes !

  2. valérie valérie

    Très bonne année Céline. Merci pour tes vœux, j’espère continuer à avancer moi aussi. Des bises (d’une quasi inconnue vu les fois où je poste un commentaire) si tu le permets.

    • Tu es vachement fidèle et ancienne pour une quasi-inconnue ! 🙂 Très bonne année à toi Valérie !

  3. J’aime bien ton billet, je m’y reconnais en partie … J’espère qu’en 2013 je te verrai enfin “pour de vrai” !

    • Oh oui j’espère bien, tu me fais signe dès que c’est possible hein ?! <3

  4. jeanfou jeanfou

    C’est que moi ou le flux uRSS de ton blog fonctionne pas sur netvibes?!
    (la bonne année tout ça)

    • Ah ben non, chez moi dans netvibes ça marche très bien !
      (Oui, j’ai mis MON blog dans mon flux RSS, afin de ne louper aucune de mes publications, malin hein ?! ^^)

  5. bonne nouvelle année Céline.
    2012 année de la loose, c’est bien fini.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *