Skip to content

Hiver et damnation 2 : Que la lumière soigne

L’hiver nous prive de lumière ? On va pas se laisser faire, on riposte.

1) Évidemment, la luminothérapie. 

Ma lampe alliée, depuis 6 ans, c’est une Lumie bright spark 3. Achetée 150€, c’est un budget malheureusement, et son prix n’a pas baissé depuis. Mais je n’ai aucun regret, elle et moi c’est du love pour la vie. Beurer semble faire du bon matos aussi, et avec des prix un peu moindres. (Et puis ça se trouve très bien d’occasion) J’ai moins confiance dans des grosses marques comme Philips, qui me semblent plus consommation de masse que dispositif médical, mais c’est peut-être un a priori non-fondé.

Critères de choix :

  • Le nombre de lux envoyés à une distance correcte. parce que « 1 million de lux à 5cm » c’est joli mais c’est pas raisonnable comme indication. La mienne en pulse 10 000 à 20cm, c’est pas mal. (Je l’utilise à 30cm, donc un peu moins, on ajuste le temps d’exposition)
  • Qu’elle soit certifiée norme CE médicale me semble plus prudent.
  • L’ergonomie, la taille du bouzin, parce que c’est quand même souvent assez mastoc. La mienne fait 40cm de haut, elle est « petite »… Réfléchissez à l’utilisation que vous allez en faire, si vous pensez que vous aurez besoin de la déplacer. Et faites du vide sur votre bureau. :-/ (Alternative : des « luminettes », mais j’ai pas confiance, on est là pour se soigner, pas pour acheter le dernier gadget à gogo) (si vous les avez achetées, je ne dis pas que vous êtes un gogo, et je serais curieuse d’avoir votre retour, mais c’est juste que ce subtil jeu de mots m’aguichait tellement) (Je propose au passage la réhabilitation de l’expression mignonne « gogo », dérivé de nigaud. Lui même faisant référence à Nicodème, disciple naïf de Jésus mais je m’égare, non?)
  • Lumière bleue ou blanche ? La lumière blanche a fait ses preuve. Les appareils à lumière bleue, plus récents, serait efficaces, plus compacts, mais dangereux pour les yeux. (et on les trouve beaucoup chez Philips #JDCJDR…)
  • Ampoules : MEGA WARNING : ça doit se changer régulièrement ! C’est une information qu’on trouve très peu, mais qui me semble capitale : Au bout d’environ 500h d’utilisation, les ampoules perdent leur efficacité. Le piège c’est que ça ne se voit pas, elles éclairent toujours autant. Mais il semble que l’usure leur fait perdre la longueur d’onde qui « soigne ». Mon expérience semble bien confirmer ça. Si vous pensez que la lumino ne marche pas/plus sur vous, ça vaut le coup de tenter. D’autant plus si vous avez acheté votre lampe d’occasion, et que vous ne savez pas combien d’heures elle a déjà tourné.

Comment l’utiliser :

De septembre/octobre (selon la météo) à IMG_20170mars/avril (selon la rudesse du SAD de l’année).

Même en été, si le ciel et l’humeur se font maussades un peu trop longtemps, il m’arrive de la remettre en service quelques jours, bienvenue en Lorraine.

Je l’allume chaque matin environ 1h (En fait, souvent plus parce que je ne vois pas le temps passer).
Éviter l’après-midi (sauf si vous l’utilisez pour recaler un jetlag), c’est excitant, ça empêche de dormir, et après on est fatigué et grognon, c’est pas le but. Un peu excessive et intenable d’impatience d’aller mieux TOUT DE SUITE, je me suis laissée tenter par l’idée (mauvaise) de la laisser allumer toute la journée, ou au moins plusieurs heures. Alors oui, ça sort assez vite de la léthargie. Mais on passe assez vite de « ça excite » (légère et douce euphorie), à ÇA ÉNERVE PUTAIN ! Là encore, c’est un poil contre-productif.
Ça semble important de miser sur la régularité des horaires.

Ma lampe est posée sur mon bureau, à environ 30cm de mes yeux (cf puissance/distance). Pendant qu’elle me soigne, je ne la regarde évidemment pas dans le blanc des néons (c’est même déconseillé, ça pique.), mais votre idole déjeune, regarde une série, raconte des bêtises sur les interwebs.

Certains trouvent cette lumière agréable, apaisante. Moi franchement non, pas du tout, je trouve ça plutôt aveuglant et froid. Mais c’est pas non plus une torture, un tout petit mal pour un grand bien.

Et puis j’ai découvert qu’il existait des ampoules lumino de différentes températures ! Depuis que j’ai pris une lumière plus chaude, c’est effectivement moins violent.

Morning 2

Contre-indications : Il y a normalement très peu d’effets secondaires (maux de tête ou sécheresse occulaire, pour moi rien de tout ça) mais la lumino est déconseillée en cas de trouble bipolaire ou maladies de la rétine. Troubles psys ou occulaires de façon générale, renseignez-vous, ne prenez pas de risque.

Et ça marche ?

Oui (é)clairement. En 3 jours je me sens plus viv(r)e déjà. Et j’ai un bien meilleur sommeil. Alors forcément, le moral suit assez rapidement et je me sens plus guillerette. (En demi-saison au moins. Au coeur de l’hiver je suis quelques crans plus bas que « guillerette », mais sans ça je pense que j’approcherais les 6 pieds sous terre, donc gratitude.)

2) On maximise la lumière naturelle

Degré de luminosité environ
Journée d’été ensoleillée : de 50 000 à 130 000 lux
Journée d’hiver ensoleillée : de 2 000 à 20 000 lux
Bonne lampe de lumino : 5 000 à 10 000 lux
À l’intérieur d’une maison : de 100 à 500 lux
Dans un bureau bien éclairé : de 400 à 1 000 lux

J’aurais dû le mettre en premier tellement c’est mieux, plus sain, plus efficace, et gratuit. Mais moi j’ai pas l’impression d’avoir beaucoup de marge de manœuvre là-dessus, à cause du climat (lorrain) et de mon immobilité (je supporte mal le froid, et les circuits imprimés de mon fauteuil goûtent assez peu les gouttes).

Sortez chaque fois que vous le pouvez, vraiment. Je chéris ma terrasse ensoleillée et abritée, je m’emmitoufle (image de moi, enrubannée de mitoufles) et vais y boire mon café chaque fois qu’un rayon de soleil le permet. (Mais la Lorraine, je répète…)

Si vous pouvez bouger, marcher, pédaler, bref vous réchauffer, évidemment faites-le, quotidiennement ça vaut n’importe quelle lampe. (Non mais par « pédaler » je pensais au VELO, moi, descends de ce pédalo il fait moins quinze, nigaud, tu vas attraper la mort ! /o\ )

En intérieur, maximisez aussi la lumière du jour (la lumière artificielle ne sert à RIEN côté humeur, pas la peine d’allumer 12 lampes) => Mettez votre bureau devant la fenêtre, peignez vos murs en blanc, épurez la déco, utilisez des miroirs pour renvoyer la lumière. Si vous faites des travaux, agrandissez vos fenêtres, prévoyez une lumineuse véranda, et une chambre d’amis, je viens habiter chez vous (en toute amitié. <3)

Rayon

Ah, et puis il y a déjà assez peu d’heures de «lumière du jour » dans un jour, alors on essaye de ne pas se lever après le soleil. On essaye hein, on fait ce qu’on peut.

À ce propos si tu as le réveil difficile, il existe le simulateur d’aube, qui paraît-il est très bien. Moi j’ai jamais testé parce que 1) Je me réveille déjà assez facilement, sans réveil, à une heure régulière et raisonnable 2) J’ai du mal à saisir comment ce truc qui éclaire plus faiblement que ma précieuse lampe pourrait être aussi efficace (surtout de loin les yeux fermés huhu), mais pour remplacer un réveil, oui, ça se tente.

Bref, on cherche un peu de lumière et tout s’éclaire.

Et si ça ne suffit pas, dans le prochain épisode on apprend à surfer.

Published inNon classé

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *