Skip to content

Avent jour 5 : Lettre au téléthon

 

Cher téléthon

 

Je ne veux pas marcher. Non vraiment, je m’en tape le coquillard. Je ne suis pas fondamentalement contre l’idée de marcher, je veux dire, si tu viens un jour me dire « Ah on avait pas vu, y a un interrupteur qui est mal commuté, on appuie dessus et ça remarche », bon je dirais pourquoi pas, je suis toujours avide de nouvelles sensations, ça peut être fun. Mais sinon, franchement, SI TU SAVAIS COMME JE M’EN BATS LA RACE ! Si tu savais comme ton discours ancestral me semble loin de ma réalité.

Je ne suis pas contre la recherche, bien sûr, il en faut. Mais pour des vrais problèmes quoi. Pour permettre de vivre, surtout, et surtout sans trop de souffrance. Et il y en a, pour pas mal de maladies, j’ai la chance d’en être épargnée. Il y a aussi plein de gens qui meurent, c’est couillon ça (en même temps il faudra bien qu’on se fasse à l’idée). Jusque là, je ne souffre pas, et je ne meurs pas, je serais bien bête de me plaindre. Je sais qu’avec le temps, mes poumons feront flop-flop, alors j’aurais besoin d’aide, si d’ici là tu as trouvé un médoc pour les regonfler un peu, si j’ai besoin d’une trachéotomie, enfin prends le temps d’affiner les armes, je prendrai n’importe quel coup de main.

Mais en attendant, ça va. Enfin sauf ce fameux week-end de décembre ou Sophie Davant me rappelle que je suis paralysée, littéralement clouée sur mon fauteuil, et tellement tellement malheureuse, dans l’attente folle d’un traitement pour me rendre une vie normale.

Alors oui, c’est sûr, ma vie n’est pas tout à fait dans la norme. Et ?

Alors oui, c’est sûr je suis assise toute la journée sur mon fauteuil. Mais je te rassure, à condition d’un peu d’aide j’en sors comme je veux, je dors même dans mon lit, et avec une bonne crème, on voit à peine les traces des trous à mes poignets. Taré va.

Alors non, par contre, je ne suis pas malheureuse. Ou en tous cas pas tout le temps. Et jamais « parce que je voudrais marcher », mais qui t’a mis ça en tête ?!

 

Téléthon, je ça me ferait vraiment plaisir que tu changes de disque.

Déjà parce que tu attires la pitié des gens sur moi, ça pue.

Ensuite, il me semble que ton message gagnerait en pertinence si tu allais à l’essentiel.

Enfin, et surtout, parce que je vois tous ces mômes handis, élevés au téléthon, dopés à l’espoir de la guérison, qui reprennent ton discours et rêvent de marcher. Moi je préférerais profiter de cet espace de parole pour leur expliquer (ainsi qu’à pas mal de valides) que c’est pas de mettre un pied devant l’autre, qui rend les gens heureux, mais qu’en se donnant quelques chances, en faisant bouger un peu quelques vieux esprits étriqués, on peut être encore plus heureux assis que debout.

Tant que tu montreras des petits handis la larme à l’oeil devant un escalier, j’aurai mieux à faire de mon week-end. Les ascenseurs c’est pas fait pour les chiens, quoi.

 

Allez bisous

 

 

Céline

 

Published inVrac

11 Comments

  1. Ah ben dis donc, sacrée lettre ! Je suis d’accord avec toi, concentrer sur le mieux être (mon chéri souffre nuit et jour et si l’on pouvait trouver vraiment de quoi le soulager, ce serait déjà super) Bon ensuite, les progrès médicaux, je suis pas contre non plus, et malheureusement, des émissions annuelles, il en faut, mais elle devrait être moins pleurnichardes je suis d’accord.

  2. Je t’ai déjà dit que je t’adorais? Non? Si, je suis sûre que je te l’ai dit. En tout cas, là tout de suite maintenant, je te le redis, parce que franchement, ta lettre, elle déchire! (et aussi parce que ça me stresse d’avance l’idée du téléthon, on va encore devoir entendre les discours pro/anti avec cortège de sentiments gnangnan et ça me gonfle à un point, t’imagines même pas!)

  3. Ah mais c’est vrai! C’est pour ça, que j’aime ton blog, ton état d’esprit. Et que j’aimerais bien te rencontrer un de ces 4′. Je sais ça ne tiens quasiment qu’à moi: je ne suis qu’à 1h de route de Nancy quand les routes sont dégagés. Mais avec une famille, je ne suis pas libre de mes allées venues. En attendant j’aurais une pensée pour toi en regardant les miss france 😉

  4. Tu sais quoi ? Mes enfants ne connaissent quasiment pas le téléthon. Je leur avais montré quelques images il y a de ça trois ou quatre ans, on avait vu alors ensemble Omar et Grand Corps Malade, avec beaucoup d’émotion. Je leur avais raconté à l’époque à quoi servait l’émission, et depuis plus rien. Ils ne sont pas élevés au Téléthon, eux. C’est peut-être pour ça qu’ils vont bien dans leur tête ;-))))) !?

    • Merci, mais non merci, il me semble que mes valeurs ne sont pas compatibles avec celles véhiculées par votre site…

      • OK, merci de me le dire et de le dire avec courtoisie !

  5. J’adore quand tu causes comme ça !
    Pour ma part ça fait belle lurette que je ne regarde plus ce truc et que je donne mon argent ailleurs…
    Si tout cet argent englouti pour une recherche… Qui n’avance pas…( J’ai failli écrire qui ne marche pas…) Avait été utilisé à l’accessibilité des locaux, et autres choses concrètes, les Zhandis s’en porteraient beaucoup mieux…

    De toute façon ce truc part en quenouille : à peine 5 % d’audience !
    C’est encore trop…

    Et pour ce qui est de la recherche médicale. Cela relève de choix politiques à faire par l’État et le gouvernement.
    Et non pas de demander de l’argent en faisant larmoyer et en exhibant des enfants.
    À quand le Sécuthon !!
    faites un don à la sécurité sociale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *