Les erreurs de Sophie

On a tous de bonnes raisons d’aimer Manuela (tous, sauf peut-être Sophie). Mais j’ai déjà dit tout le bien que je pensais de cette meuf ici et je ne voudrais pas faire sa nécro avant l’heure, paraît que ça porte malheur, hin hin hin. (Tu peux me dire pourquoi j’ai que des copines qui refusent … Continuer la lecture de Les erreurs de Sophie

Et puis l’année d’après, je recommencerai.

Salut. Je vous ai manqué ? Non parce que moi, vous m’avez pas trop manqué, finalement. Pour ceux qui n’avaient pas remarqué (je note soigneusement les noms qu’est-ce que vous croyez, je vous VOIS et je vous juge négativement.), mon blog était dans les choux depuis un mois et ne voulait plus en sortir.  Une … Continuer la lecture de Et puis l’année d’après, je recommencerai.

Les sains valentins

Ces derniers mois, beaucoup, souvent : « Ah t’es polyamoureux ? Pas moi, je ne crois pas craindre l’engagement, l’exclusivité, la routine, ça me va… mais je suis curieuse, tu m’en parles ? ». La curiosité, c’est vraiment le bien. Alors en cette période de saint Valentin toute focalisée sur un schéma unique, à toi lecteur que j’aime un peu … Continuer la lecture de Les sains valentins

Et l'insécurité surtout !

Ça me gratouille depuis longtemps cette histoire d’insécurité. J’ai jamais bien compris le concept, où ça commence, où ça s’arrête. La réalité et le fantasme. Le rôle des médias et politiques dans tout ça.   Et puis les derniers attentats et ce refrain tout le temps partout. « C’est terrible, on est plus en sécurité nulle … Continuer la lecture de Et l'insécurité surtout !

La poulette de batterie et les allumeurs de réverbères

Tu te souviens quand je disais que je changeais beaucoup, que mes bases foutaient le camp et que j’observais tout ça sans comprendre mais avec un grand sourire aux lèvres ? En fait j’ai compris et je vais essayer de t’expliquer. Je crois que ça tiendra pas dans un article cohérent tellement ça bouillonne. Mais c’est … Continuer la lecture de La poulette de batterie et les allumeurs de réverbères

Ta mère elle vote Le Pen

La première fois que j’ai entendu parler de Le Pen, on était en 1987. J’avais 7 ans, un superbe cartable papillon et plein de bons points (retrouvés cette semaine justement). On est dans le couloir du CP de Pierre et Marie Curie et ma copine Camille me lance « Et ton père il vote Le Pen ?! … Continuer la lecture de Ta mère elle vote Le Pen

On va s'aimer (avec des playmobils et un ukulélé)

Suite des événements. La foule continue à avoir peur de quelques gars tarés et armés. Nos politiques, différemment tarés et armés (mais pas mal quand même), continuent à nous faire peur Ils nous brident, nous scrutent, nous recroquevillent, nourrissent le haine, la peur, et créent les conditions pour de nouveaux drames. Etat d’urgence, fermeture des … Continuer la lecture de On va s'aimer (avec des playmobils et un ukulélé)

Saisons

  Les sanglots longs de l’automne blessent mon coeur d’une langueur monotone… Tout suffocant et blême, quand sonne l’heure, je me souviens des jours anciens et je pleure Et je m’en vais au vent mauvais qui m’emporte, deçà delà, pareil à la feuille morte. Bullshit, Verlaine ! C’est pas vrai, c’est juste magique l’automne ! Non mais … Continuer la lecture de Saisons

Tiens tout a changé ce matin, je n'y comprends rien. (futileries égocentrées)

Je crois que ça a commencé il y a une grosse année avec ma pulsion soudaine et saugrenue d’avoir les cheveux bleus. Je n’y avais jamais pensé avant mais là c’était impérieux. Je suis allée acheter les produits (« Laissez tomber, sur une teinture brune ça ne marchera jamais, vous aurez un truc verdâtre, vous perdrez … Continuer la lecture de Tiens tout a changé ce matin, je n'y comprends rien. (futileries égocentrées)